L’écologie politique est morte? Tous écologistes, tous CitoyenS!


L’écologie politique est morte? Tous écologistes, tous CitoyenS!

Bienvenue en 2017! Cette élection présidentielle française ne ressemble décidément à aucune autre: extinction à l’ère des primaires de dinosaures de la vie politique, multiplication d’emplois fictifs à l’heure du chomage de masse, danses du ventre de candidats qui se trémoussent et se repoussent sur l’air de l’écologie… Dernier événement en date: pour la première fois depuis 1974, le principal parti de l’écologie politique (EELV) n’aura pas de représentant à l’élection présidentielle, Yannick Jadot venant de se rallier à Benoit Hamon en échange d’un plat de députés aux prochaines législatives. Si les têtes d’affiche changent à toute allure, décidément le paysage politique français lui ne change pas. 

Le changement ne viendra donc pas des structures établies. Nous en sommes convaincus : si les partis sont le passé, la politique a de l’avenir. Nous pensons à toutes celles et ceux qui ont déjà les mains dans le changement et à toutes celles et ceux qui n’aspirent qu’à les y mettre. 

C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui le mouvement CitoyenS:

http://citoyens.solutions/

Le changement citoyen, ça commence tout près de chez nous, dans nos assiettes, dans nos quartiers, dans nos villes, dans nos régions, dans notre Europe et sur la Terre entière. Rejoindre « CitoyenS », ce n’est pas rejoindre un énième parti. C’est rejoindre une structure d’accueil, un espace de création et d’intelligence collective, une plateforme pour imaginer tous ensemble. Parce que les bonnes volontés ont toujours besoin d’un lieu commun pour se rassembler, un lieu du faire-ensemble.

Citoyens.solutions les accueille, avec modestie, enthousiasme, et surtout bienveillance.

Notre charte des valeurs:

http://citoyens.solutions/charte-des-valeurs/

Pour adhérer (librement et gratuitement):

http://citoyens.solutions/adherer/

Premiers signataires:

Nathalie Laville, Rodrigo Arenas, Edouard Gaudot, Benjamin Joyeux, Laurence Sauvage, Benjamin Sbriglio, Hicham Fassi-Fihri

Contact presse: Benjamin Joyeux au +33 (0) 6 23 36 14 15