Le revenu contributif


Le travail doit être au service de l’Homme. Et parce que l’emploi (concurrencé par l’automatisation) n’est pas le travail, il faut inventer un nouveau  revenu  qui favorise l’engagement des individus dans des projets collaboratifs, dans le partage des savoirs et des savoir-faire.  L’objectif est de pouvoir  rémunérer des activités aujourd’hui pas ou peu reconnues mais utiles à la collectivité.